Deux cents représentants de 34 gouvernements nationaux, 20 partenaires internationaux du développement et beaucoup d’organisations de la société civile se sont rencontrés à Siem Reap, du 2 au 5 décembre 2014. Ils ont analysé les progrès accomplis ces deux dernières années pour améliorer l’efficacité de la coopération au développement dans le secteur de la santé. Ils ont aussi examiné l’évolution probable après 2015 et discuté des mesures prioritaires. La réunion s’est déroulée pendant la période d’urgence sanitaire mondiale causée par la flambée de la maladie à virus Ebola. 

Ordre du jour

Messages clés de la cinquième réunion de IHP+

Résumé des messages clés

Les résultats du cycle 2014 de suivi de la performance de l’IHP+ montrent que, dans l’ensemble, les pays continuent de progresser dans leurs engagements en faveur d’une coopération efficace, même s’ils le font de façon graduelle. En moyenne, les pays qui obtiennent les meilleurs résultats sont ceux qui sont depuis le plus longtemps signataires de l’IHP+. Pour les partenaires du développement, la conclusion la plus remarquable est que l’utilisation des systèmes nationaux de gestion financière a diminué ces deux dernières années. 

Pendant les deux ans qui se sont écoulés depuis la réunion des partenaires de l’IHP+ à Nairobi, les principaux domaines d’action sont devenus connus sous le nom de « sept comportements ». Les participants se sont accordés à penser que les sept comportements restaient pertinents dans un vaste éventail de situations, notamment les urgences de santé publique. Des approches précises doivent être adaptées à l’environnement local, par exemple dans les États fragiles. 

Les participants à la réunion ont adressé un message fort affirmant que l’action politique était essentielle pour faire avancer ce programme. Ces deux dernières années, le Directeur général de l’OMS et le Président de la Banque mondiale ont contribué à faire en sorte que toutes les principales institutions du développement acceptent une liste de référence de 100 indicateurs de base (contre 600 auparavant), afin de rationaliser leurs exigences en matière de présentation de rapports. C’est une mesure importante et extrêmement appréciée vers un allégement de la charge qui pèse sur les pays en matière de rapports internationaux. D’autres domaines pourraient profiter d’un soutien similaire. 

Améliorer la performance exige une action de tous les partenaires : des gouvernements, des partenaires du développement au siège et au niveau des pays, du secteur privé et des nouveaux acteurs du développement comme les pays BRICS. Il demeure nécessaire de mieux comprendre les causes sous-jacentes des mauvais résultats, et de trouver des mesures propres à encourager le changement au sein de différentes organisations. Les participants ont appelé de leurs voeux un dialogue franc et transparent pour s’attaquer aux problèmes persistants. 

Des mesures prioritaires ont été identifiées dans quatre domaines où il est à la fois nécessaire et possible de progresser davantage. 

1. Consolider et utiliser les plateformes nationales d’information et de redevabilité. 

2. Renforcer et utiliser les systèmes nationaux de financement et de gestion financière. 

3. Améliorer l’assistance technique, y compris la coopération Sud-Sud. 

4. Accroître la redevabilité mutuelle. 

 

Premier jour: les présentations

Ordre du jour

Séance 1: Planter le décor: Faire la synthèse des principaux développements de ces deux dernières années, qui structurent le contexte de la réunion.

Séance 2a: Analyser les conclusions du rapport sur la performance de l’IHP+Results.
Progrès en matière d’efficacité de la coopération: derniers résultats du suivi de l’IHP+
Methodologie du derniers résultats du suivi de l’IHP+

Séance 3: Plateformes d’information et de redevabilité : réalisations ; défis ; priorités après 2015

Déclaration du groupe de travail sur les indicateurs et la charge représentée par les exigences en matière d’établissement de rapports, septembre 2014

Séance 4: La coopération au développement dans différents environnements : séances parallèles:

4a) L’efficacité de la coopération au développement dans un monde de financement ciblé

Burkina Faso présentation

Ouganda présentation

Global Fund présentation

4b) États fragiles : quelles sont les priorités pour une coopération efficace dans le secteur de la santé?

Afghanistan présentation

Tchad présentation

République démocratique du Congo présentation

Union Européenne présentation

4c) Les pays à revenu intermédiaire : comment la coopération au développement évolue-t-elle dans le domaine de la santé ? Quelles sont les priorités d’une coopération efficace?

Viêt-Nam présentation

Cote d'Ivoire présentation

Nigeria présentation

4d) Le financement basé sur les résultats et l’efficacité de la coopération: perspective de quelques.

Benin présentation

Ethiopie présentation

Burundi présentation

World Bank présentation

Voir un film sur le financement basé sur les résultats (en Anglais)

 

Deuxième jour: les présentations

Séance 6: Harmoniser et aligner les dispositions de gestion financière: réalisations; défis; priorités après 2015

Court-métrage sur la gestion financière

World Bank présentation
Senegal présentation
Cambodia présentation
WHO présentation

Harmonisation et alignement de la gestion financière: questions fréquentes et conseils

 

Harmonisation et alignement de la gestion financière pour réaliser de meilleurs resultants: progrès réalisés - Novembre 2014

Séance 7: Outils et approches pour l’efficacité de la coopération : séances parallèles

7a: Expérience avec les revues annuelles conjointes 

Cambodia CSO engagement présentation
IHP+ présentation
Mozambique présentation
Zambia présentation
Uganda présentation

7b: Expérience avec les dispositions / évaluations conjointes de gestion financière 

World Bank présentation
Sierra Leone présentation

7c: Passation de marchés et gestion de l’offre : progrès, défis, priorités

Myanmar présentation
Guinea Bissau présentation
Ethiopie présentation

7d: Coopération Sud-Sud : réalisations ; défis ; priorités

HERA présentation
El Salvador présentation
Sudan présentation
Japan présentation
Pacific Islands Forum présentation

Séance 8: Améliorer l’assistance technique dans le secteur de la santé : problèmes actuels et opportunités

 

L'offre et la demande d’assistance technique et leçons pour le secteur de la santé

Séance 9: L’après-2015: évolution de la coopération au développement et place de l’IHP+