16 septembre 2016

Le communiqué

Les ministres de la Santé du G7 réaffirment leur soutien à la CSU

Les ministres de la Santé des pays du G7 et des responsables de la santé à l’échelon international accordent à nouveau leur éminent soutien à la couverture sanitaire universelle (CSU) et au Partenariat international de santé pour la CSU 2030, faisant naître l’espoir d’une meilleure santé et d’une protection plus efficace pour les habitants les plus pauvres de la planète.

La réunion des ministres de la Santé du G7 a eu lieu à Kobe les 11 et 12 septembre 2016, dans le cadre du sommet du G7 à Ise-Shima. Le communiqué de la réunion couvre un très large ordre du jour, comme les urgences de santé publique, la couverture sanitaire universelle, le vieillissement de la population, la résistance aux antimicrobiens et la recherche-développement. L’un des points principaux du communiqué concerne l’importance de la CSU et reconnaît le rôle central que doit jouer le Partenariat international de santé pour la CSU 2030. 

Le communiqué déclare :

« Nous nous félicitons également du lancement du Partenariat international de santé (IHP) pour la CSU 2030 en juin 2016 comme plateforme pour coordonner et consolider les activités mondiales dans la perspective de la CSU. Nous favoriserons le développement ultérieur de l’IHP pour la CSU 2030, avec un appui approprié aux initiatives telles que la feuille de route ‘Systèmes sains, Vies saines’, qui va dans le sens d’un concept holistique du renforcement des systèmes de santé. »

Au niveau mondial, un appel a été lancé préconisant une meilleure coordination sur les questions étroitement liées du renforcement des systèmes de santé pour la CSU et de la sécurité sanitaire. L’IHP+ est communément considéré comme un excellent choix pour faire avancer ce mouvement mondial pour la CSU et ses signataires ont décidé d’élargir la portée et la composition du Partenariat pour qu’il devienne une plateforme du système de santé pour la CSU.

Note : les participants à la réunion ministérielle à Kobe comprenaient les Ministres de la Santé du Japon, de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Royaume-Uni, du Myanmar, de la République démocratique populaire lao, de Singapour, de la Thaïlande, de même que des dirigeants et hauts fonctionnaires de la Banque mondiale, de l’OMS et d’autres organisations des Nations Unies.


Other News