27 novembre 2015

Utilisations, défis et résultats perçus.

Examen des subventions de pays de l’IHP+ 

Dans le cadre du travail sur l’orientation stratégique future de l’IHP+, l’Équipe de base a commandé un examen des subventions de pays afin d’évaluer leur utilité et leur impact, et de déterminer si ces subventions ont comblé une lacune importante pour promouvoir l’efficacité dUtilisations, défis et résultats perçuse la coopération au développement. 

Depuis 2008, 27 des 36 pays pouvant y prétendre ont reçu des subventions catalytiques de l’IHP+. À ce jour, un total de $US 7 508 980 a été décaissé, les pays recevant un montant compris entre $US 732 924 et $US 50 000. 

L’activité la plus répandue pour laquelle les pays ont demandé un financement était le soutien à la préparation d’une stratégie ou d’un plan national de santé (incluse dans 22 sur 27 propositions). Plus de la moitié des propositions a inclus la mise au point d’un pacte, le renforcement de plateformes de suivi-évaluation, et l’appui à une revue annuelle conjointe ou un examen à mi-parcours. 

La taille moyenne de la subvention par pays a régulièrement diminué entre 2009 et 2014, alors même que moins de pays ont demandé des subventions. Cela était dû à une réduction du budget global des subventions de pays et au fait que les pays avaient du mal à dépenser des montants plus importants.

Principales conclusions

Du point de vue des pays bénéficiaires, les subventions de l’IHP+ ont été utiles pour faire avancer les processus des politiques de santé et renforcer la coordination des partenaires. Tous les pays bénéficiaires pensent que leur subvention a eu un impact substantiel ou positif sur les activités destinées à faire progresser les principes de l’efficacité de la coopération au développement. 

Les subventions ont aussi aidé à maintenir l’intérêt pour l’IHP+. Bien que les subventions soient relativement modiques, elles possèdent apparemment une souplesse unique et sont capables de financer des activités que d’autres donateurs ne prennent pas en compte. La plupart des pays ont utilisé les fonds de l’IHP+ pour compléter les budgets nationaux et les fonds fournis par d’autres partenaires. 

Aucun pays ne pense que ses objectifs auraient pu être atteints pleinement sans les fonds de l’IHP+. Beaucoup d’exemples ont été partagés sur la manière dont les subventions de l’IHP+ ont contribué à consolider les stratégies nationales de santé, à affermir les processus de planification et d’examen, et à instaurer des mécanismes de coordination qui ont créé un précédent pour des façons plus inclusives de travailler à l’avenir. 

Néanmoins, plusieurs facteurs – la nature des activités financées par les subventions, les différences dans la taille des subventions et le niveau d’ambition, la décision de ne pas inclure le suivi dans la conception des subventions – ont rendu difficile de tirer les conclusions permettant de déterminer quelles subventions ont eu le plus fort impact, ou de mesurer leur effet collectif.

Examen des subventions de pays de l’IHP+:utilisations, défis et résultats perçus. 


Other News