13 octobre 2016

au Libéria et au Soudan.

Évaluations conjointes de la gestion financière

La gestion financière efficace dans les pays est essentielle pour améliorer la redevabilité et l’efficience des services de santé et obtenir de meilleurs résultats. Dans beaucoup de pays à faible revenu, le système de santé reçoit un financement de multiples sources avec différents systèmes comptables, formats de rapports, mesures de contrôle et critères pour le déblocage des fonds assortis de différentes conditions d’audit. 

Par conséquent, la vue d’ensemble et la surveillance de l’utilisation des ressources sont brouillées, ce qui affaiblit la transparence et la redevabilité et amenuise l’efficacité. De plus, les coûts de transaction de multiples systèmes de gestion financière sont considérables, exigeant que les administrateurs leur consacrent du temps qui serait mieux employé pour améliorer la prestation des services. 

Les évaluations conjointes de la gestion financière font partie du processus engagé pour résoudre certains de ces problèmes et elles ont récemment été organisées au Libéria et au Soudan. 


Libéria

Sept partenaires du développement – la Banque mondiale, le FNUAP, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, IrishAid, l’UNICEF, l’Union européenne et l’USAID – ont collaboré à la réalisation d’une évaluation conjointe de la gestion financière du secteur de la santé en avril 2016. L’évaluation a été coordonnée par l’IHP+ à la demande du Ministère libérien de la Santé et de la Protection sociale. Désireux de se fonder sur les résultats de l’évaluation pour consolider les systèmes nationaux de mise en œuvre des projets de santé financés par les partenaires du développement, le Ministère prévoit de tenir une consultation des parties prenantes en octobre 2016 pour étudier les recommandations et les prochaines étapes. 

Lisez le Rapport de l’évaluation conjointe de la gestion financière du secteur de la santé au Libéria 2016


Soudan

Cinq partenaires du développement – la Banque mondiale, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Gavi Alliance, l’OMS et l’UNICEF – ont collaboré avec le Ministère fédéral soudanais de la Santé pour mener à bien une évaluation conjointe de la gestion financière du secteur de la santé en juin 2016. L’évaluation a été bien accueillie et le Ministère de la Santé envisage d’organiser un atelier des parties prenantes avant la fin 2016 pour en examiner les recommandations et préparer un plan d’action pour leur mise en œuvre.

Lisez le Rapport de l’évaluation conjointe de la gestion financière du secteur de la santé au Soudan 2016 


Harmonisation de la gestion financière

L’IHP+ propose une approche testée par les pays de l’harmonisation de la gestion financière fondée sur trois principes fondamentaux :

  1. 1) Les partenaires du développement s’alignent sur les systèmes nationaux chaque fois que ces derniers sont d’un niveau minimum acceptable 
  2. 2) Les procédures sont harmonisées entre les partenaires du développement, si l’alignement n’est pas possible
  3. 3) La mise en œuvre d’un plan d’action commun qui renforce le système national est soutenue, pour permettre l’alignement sur le système national à l’avenir.

 

Regardez notre court métrage sur la gestion financière, l’harmonisation et l’alignement.

 

Lisez nos questions fréquentes sur l’harmonisation de la gestion financière.


Other News