20 mai 2014

Intégrer la mesure des résultats et la redevabilité : l’IHP+ à l’Assemblée mondiale de la Santé, lundi 19 mai 2014

« Laissez l’or et les diamants à ceux qui en ont besoin »

"Les données ne sont pas pour nous ici en Europe ou en Amérique. Elles devraient être destinées aux personnes qui gèrent la santé des pauvres dans les pays pauvres", a déclaré Anders Nordstrom, Ambassadeur suédois pour la santé mondiale lorsqu’il a ouvert la séance informelle de l’IHP+ à l’Assemblée mondiale de la Santé sur le renforcement de l’information et de la responsabilisation. La discussion à Genève entre les signataires de l’IHP+ représentant des institutions de développement, des gouvernements et des ONG a mis en lumière quelques questions clés sur l’intégration de la mesure des résultats et de la redevabilité.  

Les responsables de la santé dans le monde ont récemment accepté de réduire le nombre d’indicateurs et posent moins de conditions en matière de rapports, afin de réduire la charge que représente la transmission des données pour les gouvernements des pays en développement. Comment ces activités soutiendront-elles les progrès vers des plateformes nationales consolidées d’information et de redevabilité ? Dans quelle mesure ce changement est-il véritablement appliqué par les institutions au niveau international ? Jusqu’où va-t-il au niveau national ? 

Le docteur Ties Boerma, Directeur du département Statistiques sanitaires et systèmes d'information à l’OMS, a recensé trois problèmes avec les méthodes actuelles de travail. Il y a trop d’indicateurs (plus de 600 pour chaque pays), trop d’exigences en matière de transmission des données et les investissements dans la création de données et le renforcement des systèmes sont fragmentés. Que pouvons-nous faire pour lever ces obstacles ? Prendre conscience de l’existence de ces problèmes aux niveaux mondial et national, et savoir que l’on dispose d’approches novatrices pour en résoudre quelques-uns. Néanmoins, la demande de redevabilité et de résultats immédiats est forte alors que les activités de suivi et d’évaluation des programmes de santé sont souvent morcelées. Le docteur Tran Gian Huong, Directeur général du Département de la coopération internationale au Ministère vietnamien de la Santé, a confirmé que la charge de la préparation de rapports d’information exerce des pressions sur les rares ressources humaines, avec des difficultés particulières pour le personnel de santé qui travaille aux niveaux communautaire et local. Néanmoins, le Viet Nam a récemment adopté un ensemble d’indicateurs de base élaboré conjointement par les partenaires et le Gouvernement et il n’a désormais plus que 86 indicateurs sur lesquels faire rapport.

Le docteur Cristina Fontes Lima, Ministre de la Santé du Cabo Verde, a estimé qu’il était bon que l’IHP+ s’intéresse à la l’élaboration des rapports et à la redevabilité. Elle a également noté l’importance du renforcement du système d’information sanitaire des pays car ce système peut répondre aux besoins à la fois locaux et internationaux. Les données en temps réel et les technologies de l’information et de la communication (TIC) aux niveaux local et national sont essentielles car elles encouragent la transparence, la responsabilisation et une gestion de qualité. 

Jusqu’où peuvent aller les institutions internationales pour réduire leurs exigences en matière de rapports ? GAVI et le Fonds mondial ont changé leur modèle de fonctionnement et leurs conditions relatives à la transmission des données pour les harmoniser et les aligner davantage sur les systèmes nationaux. Le docteur Osamu Kunii, Directeur de la Division de la stratégie, des investissements et de l’impact au Fonds mondial, a annoncé que son organisation avait diminué d’un tiers le nombre d’indicateurs qui sont maintenant alignés sur les cycles de préparation des pays. Il a néanmoins admis qu’un investissement plus stratégique était nécessaire au niveau national en faveur des systèmes d’information.  

Le docteur Robert Newman, Directeur général du Département politique et performance à GAVI Alliance, a reconnu que le suivi est devenu une "industrie extractive" et qu’il faut procéder à une reconversion pour aider les pays à produire les données dont ils ont besoin. Le suivi doit être porté au niveau sous-national, afin de ressembler davantage à un mouvement local où les personnes voient les avantages de ce qu’elles font. Anders Nordstrom a approuvé cette idée et a affirmé qu’il fallait trouver des façons simples pour les gestionnaires locaux d’obtenir des données de qualité. "Si le suivi est une opération d’extraction, laissons l’or et les diamants à ceux qui en ont besoin", a-t-il préconisé. 

 

Les participants ont débattu de la question de la contribution par opposition à l’attribution de résultats en rapport avec le financement des donateurs et Karen Cavanaugh d’USAID a expliqué que l’une des difficultés qu’elle rencontre est la nécessité de démontrer la redevabilité au législateur. Est-il possible de travailler de manière harmonisée et alignée avec de multiples partenaires, quand les institutions doivent faire la preuve de leur impact ? Nina Schwalbe de l’UNICEF a remarqué, "Nous travaillons en partenariat, ce qui est synonyme de contribution, et non pas d’attribution." 

Anders Nordstrom a résumé la discussion en ces termes : 

  1. Dans quelques pays, un mouvement apparaît au niveau national pour harmoniser et aligner les indicateurs et les exigences en matière de rapports.
  2. Dans le monde, au plus haut niveau, les responsables des institutions internationales transmettent un message fort sur la nécessité de changement. Ces institutions se montrent intéressées par un investissement commun en faveur du suivi et de l’évaluation, mais un décalage demeure néanmoins entre les discours internationaux et l’action à l’échelon local.
  3. Le concours de l’IHP+ est encore nécessaire pour faire la liaison entre les différents niveaux, et contribuer à établir des accords conjoints sur les cadres de travail et les indicateurs. 

Catégories: Évaluations & Feuilles de route M&E, Meeting Document


Other News