5 mars 2014

Au Mozambique, le Plan stratégique du secteur de la santé (Plano Estratégico do Sector da Saúde, ou PESS) couvre tous les domaines du secteur de la santé et les classe par ordre de priorité. Le PESS joue un rôle important dans les efforts du Mozambique pour renforcer l’efficacité de l’aide car c’est la plateforme par le biais de laquelle les partenaires de la santé se réunissent et il constitue le fondement du mémorandum d’accord entre le Ministère de la Santé et ses partenaires. Il est guidé par le Plan quinquennal du Gouvernement et le Plan de réduction de la pauvreté, et il pilote le secteur de la santé vers une couverture sanitaire universelle. Fin 2013, le Mozambique a finalisé son troisième PESS qui couvre la période 2014-2019.

Initiative du Mozambique pour renforcer le secteur de la santé

Initiative du Mozambique pour renforcer le secteur de la santé

Au Mozambique, le Plan stratégique du secteur de la santé (Plano Estratégico do Sector da Saúde, ou PESS) couvre tous les domaines du secteur de la santé et les classe par ordre de priorité. Le PESS joue un rôle important dans les efforts du Mozambique pour renforcer l’efficacité de l’aide car c’est la plateforme par le biais de laquelle les partenaires de la santé se réunissent et il constitue le fondement du mémorandum d’accord entre le Ministère de la Santé et ses partenaires. Il est guidé par le Plan quinquennal du Gouvernement et le Plan de réduction de la pauvreté, et il pilote le secteur de la santé vers une couverture sanitaire universelle. Fin 2013, le Mozambique a finalisé son troisième PESS qui couvre la période 2014-2019.

Évaluation conjointe des stratégies nationales de santé (JANS)

Pour la première fois au Mozambique, une équipe d’experts nationaux et internationaux a réalisé une évaluation JANS pour le PESS. Cette évaluation est un outil internationalement reconnu et normalisé qui permet d’estimer et de relever la qualité des stratégies nationales de santé conformément à cinq attributs globaux. L’évaluation donne confiance aux partenaires et augmente la probabilité d’interventions sanitaires alignées.

Avant le troisième PESS, des acteurs nationaux, l’équipe technique et les partenaires ont participé à un atelier d’orientation afin de préciser l’objet et la valeur de l’évaluation JANS. C’était essentiel pour veiller à ce que les différents aspects de l’évaluation JANS soient pris en compte dès le début dans le plan. 

Quand l’équipe de l’évaluation JANS s’est rendue au Mozambique en mars 2013, plusieurs sections essentielles manquaient au projet de PESS, notamment l’analyse finale des coûts et un cadre de suivi et d’évaluation. Après des consultations avec l’équipe de l’évaluation JANS, les efforts ont redoublé pour interroger les acteurs aux niveaux provincial et des districts, finaliser une analyse détaillée des coûts à l’aide de l’outil OneHealth et affiner le cadre de suivi et d’évaluation. Ces activités ont abouti à un solide projet de PESS.

Dans l’évaluation JANS, l’équipe a formulé 40 recommandations, allant du suivi et de l’évaluation à la mise en œuvre, qui ont toutes été incorporées dans le PESS. Une recommandation clé était de prolonger la durée de l’ensemble du PESS, l’alignant ainsi sur des documents politiques concomitants. 

Amélioration de l’appropriation nationale et de la confiance des partenaires dans le PESS

Dans le pays, tout le monde s’accorde à reconnaître que l’évaluation JANS a favorisé une meilleure compréhension de la valeur d’un examen indépendant pour l’assurance qualité. Dans les premières phases, l’évaluation JANS a suscité un certain scepticisme. Néanmoins, lorsque l’évaluation s’est achevée, les acteurs ont convenu qu’elle avait contribué à une forte appropriation du pays. De plus, l’indépendance et l’expertise technique de l’équipe ont contribué à accroître la confiance des partenaires dans le PESS. On espère maintenant que cela aboutira à un financement plus prévisible et mieux aligné, un élément particulièrement important au Mozambique compte tenu de la multiplicité des donateurs et des partenaires de santé. Enfin, la communication régulière et transparente entre le Ministère de la Santé, ses partenaires et l’équipe de l’évaluation JANS a permis de mener à bien l’évaluation.

Le PESS est prêt à être mis en œuvre 

 

Fruit de ce travail, le PESS couvre les six prochaines années et a été officiellement approuvé par le Ministère de la Santé et ses partenaires. Il met en évidence une série de réformes dans le cadre du processus de décentralisation en cours au Mozambique. Le PESS inclut des interventions de santé chiffrées avec une priorité aux soins de santé primaires ; plus précisément l’élargissement de l’accès, l’amélioration de la qualité et la réduction des inégalités. Le PESS prévoit des interventions réalistes pour réduire de 50% la mortalité maternelle, relever de 36% le nombre d’accouchements bénéficiant de l’aide de personnel qualifié et diminuer de 26% la malnutrition chronique d’ici à 2019. 

Catégories: Mozambique


Other News