4 juin 2015

Aller de l’avant dans la stratégie de l’IHP+.

Nouveau Groupe de travail de l’IHP+ sur l’intensification des activités

Un nouveau Groupe de travail de l’IHP+ sur l’intensification des activités (GTIA) proposera des solutions pour progresser dans le domaine des orientations stratégiques identifiées pour l’IHP+, et également pour stimuler et permettre l’action des partenaires sur la coopération au développement dans le secteur de la santé au niveau national.

Présidé par Cornelius Oepen, de la Commission européenne, et coprésidé par Guy Tete Benissan, représentant de la société civile du Réseau des plateformes d’ONG d’Afrique de l’Ouest et du Centre (REPAOC), le Groupe compte parmi ses membres des représentants du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, de l’USAID, de la Banque mondiale, de l’OMS, du DFID, du GIZ, et du Gouvernement sénégalais. 

Ce Groupe a été formé après une consultation sur l'avenir de l'IHP+ avec les partenaires de l’IHP+ en 2015. Les résultats de la consultation et de conversations menées lors de la téléconférence du Comité directeur le 27 mars 2015 ont montré qu’il existe un consensus sur les orientations stratégiques suivantes :

1. Une intensification du travail au niveau national, notamment :

A) la mise en œuvre des principes de l’IHP+, tels que l’alignement sur des plans nationaux solides, la coordination de l’assistance technique et la redevabilité mutuelle ;

B) des activités conjointes pour renforcer les systèmes nationaux en vue d’accroître l’alignement, en se centrant sur trois domaines : gestion financière ; chaînes d’achat et d’approvisionnement ; et suivi, information et revue.

2. Un élargissement du partenariat, notamment avec un éventail diversifié de prestataires de la coopération, comme les pays BRICS (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Fédération de Russie et Inde), des fondations privées et le secteur privé. 

3. Le maintien du profil politique et l’accroissement de l’influence de l’IHP+. 

Le Comité directeur a décidé de former un petit groupe – le Groupe de travail sur l’intensification des activités – chargé de préparer un document exposant les conséquences des points clés de l’enquête sur l’avenir de l’IHP+, puis de formuler des propositions pratiques sur la manière d’accélérer l’application au niveau national. 

Plus précisément, le Groupe de travail : 

  1. identifiera les moyens de progresser sur les orientations stratégiques adoptées et déterminera les conséquences politiques pour l’IHP+ ;
  2. identifiera qui devrait agir (par exemple le gouvernement, les partenaires du développement, l’Équipe de base), le calendrier et les éventuels coûts et conséquences pour la structure, les effectifs et l’accueil des bureaux de l’Équipe de base de l’IHP+ ;
  3. catalysera le travail dans les pays individuels pour convenir des domaines prioritaires de la coopération et des moyens de les mettre en œuvre. 

Cela devrait aboutir à des plans au niveau national destinés à améliorer la coopération au développement sur un ou plusieurs des sept comportements. Le Groupe de travail proposera également des façons de donner suite à la mise en œuvre au niveau national et de veiller à ce que les enseignements tirés du travail de l’IHP+ soient documentés et partagés.

Le GTIA a déjà organisé une téléconférence et se rencontrera en face à face les 18 et 19 juin 2015. D’ici à la mi-juillet, il devrait produire un document sur les orientations stratégiques futures de l’IHP+ à l’intention du Comité directeur. En fonction des décisions du Comité directeur, l’Équipe de base établira ensuite le Programme de travail de l’IHP+ pour 2016-2017.

Catégories: Groupes de travail, IHP+ Plan de travail et budget


Other News