21 mai 2013

Pendant la réunion d’IHP+ à Nairobi en décembre 2012, les participants ont identifié des domaines importants dans lesquels les partenaires internationaux du développement doivent modifier leurs comportements afin d’accélérer les progrès vers les OMD.

Les sept comportements

1. Un accord est obtenu sur les priorités telles que reflétées dans le plan national unique de développement sanitaire éventuellement soutenu par des plans sous sectoriels, à travers un processus inclusif d’élaboration et d’évaluation conjointe, garantissant une réduction des exercices programmatiques spécifiques. 

2. Les apports en ressources sont rapportés dans le budget et concordent avec les priorités nationales.  

3. Les systèmes de gestion des finances sont harmonisés et alignés ; le renforcement des capacités est terminé ou en cours ; les systèmes nationaux sont renforcés et utilisés.

4. Les systèmes de passation de marchés et d’approvisionnement sont harmonisés et alignés ; les systèmes parallèles sont éliminés ; les systèmes nationaux sont renforcés, mettant l’accent sur le meilleur rapport qualité-prix, et utilisés. L’appropriation nationale peut comprendre le fait de bénéficier d’un approvisionnement au niveau mondial.

5. Le suivi collectif de la mise en œuvre et des résultats repose sur une plate-forme unique de suivi et d’évaluation et de redevabilité, (y compris les examens annuels conjoints), laquelle définit les activités qui sont ensuite mises en œuvre et renforce la redevabilité mutuelle.

6. Les opportunités pour un apprentissage systématique entre les pays sont développées et appuyées par les agences (Sud-Sud/coopération triangulaire).

7. La fourniture d’une aide technique planifiée de façon stratégique et bien coordonnée.

Sur cette base,  deux types d’activités séparées mais étroitement liées, ont été initiées.    La première, relève des  partenaires internationaux du développement et leurs organisations, qui doivent modifier  leurs activités relatives aux  sept comportements.  A leur dernière réunion en septembre 2013, les chefs d’agences de la santé ont décidé de prendre des mesures concrètes afin d’avancer dans une domaine – à mesurer les résultats et la redevabilité mutuelle

La deuxième , relève des pays afin d’accélérer  la mise en œuvre et son suivi pour tirer les enseignements des résultats obtenus.  Jusqu’à présent, des missions ont eu lieu au Sénégal, au Myanmar, au Sierra Leone et au Haiti.

 

Cadre pour engager le processus dans les pays « accélérés »


Other News