L’outil OneHealth est un logiciel créé pour renforcer l’analyse et le calcul du coût des systèmes de santé, et pour élaborer différents scénarios de financement au niveau des pays. Son but premier est d’évaluer les besoins en investissements relatifs à la santé dans les pays à revenu faible et intermédiaire, sur une période future de planification de trois à dix ans.

La plupart des outils d’établissement des coûts adoptent une approche axée sur des maladies spécifiques. L'outil OneHealth est le premier à présenter les éléments détaillés des programmes de prévention et de traitement de maladies dans un format uniforme, et à les mettre en relation en vue de renforcer la capacité globale des systèmes nationaux de santé. Les responsables de la planification disposent pour la première fois d’un cadre unique de planification, de calcul des coûts, d’analyse d’impact, de budgétisation et de financement des stratégies relatives à toutes les principales maladies et aux composantes du système de santé.

L’outil est destiné à être utilisé par des experts participant à la planification nationale en matière de santé, notamment des responsables de la planification de la santé au sein des gouvernements, des institutions des Nations Unies, des ONG, des donateurs, des chercheurs et des consultants. Il se présente sous forme de modules et peut être facilement adapté au contexte local.

L’outil est constamment élargi et amélioré. Le Groupe de travail interagences sur les coûts (IAWG-Costing) supervise son développement, alors que le logiciel et les matériels apparentés sont mis au point par Avenir Health (anciennement appelé le Futures Institute). Le Groupe de travail IAWG-Costing est composé de représentants de la Banque mondiale, du FNUAP, de l’OMS, d’ONU Femmes, de l’ONUSIDA, du PNUD et de l’UNICEF. Il se réunit régulièrement afin d’examiner les actualisations de l'outil. Parmi les participants à ces réunions figurent des planificateurs sanitaires nationaux et d'autres utilisateurs de OneHealth, afin de veiller à ce que les expériences au niveau local soient prises en compte. À ce jour, ont été mises en commun des expériences en Afrique du Sud, au Burkina Faso, en République de Cabo Verde, au Ghana, au Libéria, au Nigéria et à Sri Lanka.

Cet outil a été présenté lors de nombreux ateliers auxquels ont participé le Groupe de travail interagences sur les coûts et Avenir Health, notamment en Afrique anglophone et francophone, en Asie, dans les Caraïbes, dans les États arabes, au Siège de l’ONU et auprès de certains donateurs. Lors d’ateliers de quatre à cinq jours, les utilisateurs ont été formés à l’élaboration de scénarios prenant en compte l’analyse des goulets d’étranglement, l’estimation des impacts sur la santé, la comparaison des coûts et des budgets. Les réactions ont été très positives et les utilisateurs ont exprimé leur satisfaction quant à l’applicabilité de l’outil à la planification stratégique, sa facilité d’utilisation et la clarté de sa méthodologie.

L’outil OneHealth a jusqu’à ici été utilisé dans plus de 25 pays, dont la majorité se trouvent en Afrique subsaharienne. Alors que la plupart des applications s’intéressent aux besoins en ressources pour l’ensemble du secteur de la santé, tous programmes et composants du système confondus, certains pays utilisent l’outil pour examiner les besoins en ressources spécifiques à un programme ou une maladie. Le temps nécessaire à l’élaboration d’une application pour un plan stratégique dépend de la disponibilité de données et d’experts spécialisés, ainsi que de la coordination entre les différents acteurs. 

La première version officielle de l'outil a été mise à disposition en mai 2012. Des actualisations sont régulièrement disponibles sur le site OneHealth. En 2015, l’outil sera encore affiné, avec l’expansion du module de calcul de coût et d’impact pour les maladies non transmissibles, des modules supplémentaires pour l’établissement du coût des soins chirurgicaux et la santé des travailleurs ; et des améliorations globales de la convivialité de l’outil et des matériels de formation.

L’outil est disponible en anglais, espagnol et français ainsi que partiellement en chinois et russe. Veuillez changer la langue dans l’outil lui-même. 

Introduction à l'outil OneHealth: vue d'ensemble et objectifs (Karin Stenberg, OMS) (Anglais)

Utiliser l'outil OneHealth: séance de travaux courts (Howard Friedman, UNFPA) (Anglais)