Les organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle essentiel au niveau national en tant que parties prenantes des discussions politiques, partenaires des processus de planification et de budgétisation et surveillantes de la performance du secteur. Au niveau national et mondial, les OSC travaillent sur les principes de la coopération au développement. Ces deux domaines contribuent aux objectifs de l’IHP+.

Les OSC peuvent le faire des manières suivantes:

  1. Participer à la préparation et l’évaluation d’un plan national de santé par le dialogue politique.
  2. S’engager à soutenir un plan national de santé et adhérer à un pacte national.
  3. Prendre part aux processus nationaux de planification et de budgétisation, en veillant à ce que la mise en œuvre du plan reflète réellement les priorités stratégiques nationales.
  4. Surveiller la performance du secteur en portant les lacunes à l’attention des autorités aussi bien que du grand public.
  5. Intervenir dans les procédures de redevabilité mutuelle et examiner les conclusions des cycles de suivi relatifs à l’efficacité de la coopération au développement.
  6. Participer aux structures de gouvernance de l’IHP+ et à ses groupes de travail, par le biais des représentants de la société civile auprès de l’IHP+.
  7. Promouvoir l’efficacité de la coopération au développement et faire savoir qu’elle contribue à obtenir de meilleurs résultats.

Le renforcement du rôle des organisations de la société civile dans les processus du secteur de la santé et dans le respect des principes de la coopération au développement est une priorité élevée de l’IHP+ depuis sa création, aussi bien au niveau mondial que national.

Cela suppose de veiller à ce que:

  • le rôle de la société civile soit correctement reflété dans les directives de l’IHP+, comme les évaluations JANS et le suivi de la redevabilité mutuelle;
  • la société civile soit représentée dans les organes de l’IHP+ et dans les réunions internationales compétentes;
  • les OSC à l’échelon national reçoivent un financement par le biais du Fonds d’action pour une politique de santé (HPAF), en vue de créer une modalité de financement beaucoup plus large et globale afin de renforcer la capacité de la société civile à intervenir dans le dialogue et les procédures du secteur de la santé.

Les OSC et l’IHP+ au niveau mondial

Au niveau mondial, les OSC nationales et internationales font partie du Comité directeur, qui est l’organe de direction de l’IHP+. De plus, un groupe consultatif de la société civile débat de la participation des OSC aux travaux de l’IHP+. Ses membres incluent des OSC de niveau national, des organisations confessionnelles et des ONG internationales. Une représentation de la société civile siège aussi dans les groupes de travail thématiques de l’IHP+.

Les OSC et l’IHP+ au niveau national

Dans le passé, l’IHP+ a apporté un soutien aux OSC à l’échelon national par le biais du Fonds d’action pour une politique de santé qui a distribué de petites allocations au cours de trois cycles de financement en 2010, 2012 et 2015. L’IHP+ souhaitait que le programme de petites subventions du Fonds d’action renforce la participation de la société civile à la politique nationale de santé, au suivi et à la redevabilité. Un examen des deux premiers cycles de financement a révélé que le Fonds d’action avait stimulé les OSC et leur avait permis d’être associées aux processus de définition des politiques de santé, de suivi et de redevabilité ainsi que d’introduire des avis « de la base vers le sommet » dans les mécanismes de définition des politiques nationales.

Pour l’avenir, l’IHP+ étudie comment élargir une approche destinée à soutenir la participation des OSC nationales au dialogue politique, à la planification, à la budgétisation et au suivi de la performance du secteur.

Si vous êtes une OSC et désirez en savoir plus sur la manière dont vous pouvez travailler sur les objectifs de l’IHP+ dans votre pays et au niveau international, veuillez contacter:

Représentant de la société civile auprès du IHP+ pour le Sud:

Dr Rozina Farhad Mistry – Pakistan
Visiting Faculty, Health Policy and Management Programme, Aga Khan University
E-mail: rozinamistry@aya.yale.edu

Alternate: Guy Tete Benissan
Le Réseau des Plates-Formes d'ONG d'Afrique de l'Ouest, REPAOC, West Africa
Email: guy@repaoc.org

Représentant suppléant de la société civile auprès du IHP+ pour le Nord:

Bruno Rivalan
Directeur, France, Global Health Advocates
Email: brivalan@ghadvocates.org