De nombreuses parties prenantes doivent être impliquées dans l’élaboration de la stratégie nationale de santé, et pas seulement les professionnels de la planification sanitaire. Les différents partenaires doivent avoir confiance dans le fait qu’un plan est solide et qu’il atteindra les objectifs en matière de santé. 

Tous ceux qui rejoignent le Partenariat IHP+, que ce soit un gouvernement, une agence de développement ou une organisation de la société civile, s’engagent à soutenir une unique stratégie nationale de santé (ou plan). La manière dont une stratégie (ou plan) est élaborée influence sa solidité, sa pertinence et si elle est réalisable. De nombreux pays développent actuellement des processus de planification au caractère plus inclusif.

L’évaluation conjointe des stratégies nationales de santé ou JANS (de l’anglais Joint Assessment of National Health Strategies) consiste en une approche partagée visant à évaluer les points forts et les points faibles d’une stratégie nationale de santé (ou plan). L’évaluation conjointe n’est pas une idée neuve, mais elle fait l’objet d’un intérêt renouvelé, notamment en raison du nombre toujours plus grand, ces dernières années, d’acteurs internationaux du domaine de la santé et des efforts visant à rassembler plus de partenaires autour du soutien à une unique stratégie nationale de santé (ou plan).

Les pays utilisent cette approche principalement pour trois raisons:

1. Améliorer la qualité des stratégies et des plans de santé
2. Renforcer la confiance dans les stratégies et les plans afin d’aider les différents bailleurs de fonds et les sources nationales de financement à prendre des décisions de financement
3. Réduire les coûts de transaction pour les gouvernements traitant avec de multiples partenaires lors d’évaluations distinctes

La manière dont une JANS est conduite est importante pour ce qui concerne la crédibilité de ses conclusions. Il y a quatre principes clés:

  • Une JANS doit être conduite sur la demande du pays et être menée par celui-ci
  • Une JANS doit s’appuyer sur les processus nationaux existants
  • Une JANS doit comporter un élément d’indépendance fort et inclure des personnes qui n’ont pas été impliquées dans l’élaboration du plan de santé
  • Une JANS doit avoir un caractère inclusif et impliquer la société civile et d’autres parties prenantes du secteur de la santé

Le résultat prend la forme d’une analyse des points forts et des points faibles du plan et ne consiste pas en une notation de succès ou d’échec:

Un groupe de travail interagences IHP+ a développé un outil et un guide pour mener les JANS, qui a été amendé en 2013

L’expérience de l’utilisation des JANS au niveau national est de plus en plus importante et permet d’en tirer des enseignements. En plus des rapports concernant chacun des pays et les enseignements tirés, deux revues des expériences sont maintenant disponibles, ainsi que des directives sur les options possibles pour mener une JANS qui se basent sur l’expérience des pays. Une réunion sur les JANS: Consultation sur les enseignements et directions futures, a eu lieu début 2012 en Hammamet, Tunisia. Suite à la consultation, une feuille de route pour JANS en 2012 a été développé, qui présente les actions recommandées avec les responsabilités et le calendrier.

Voir aussi: la page Outils et la page Résultats et preuves.


Ressources Utiles

Outil et guide JANS:

Outil et guide, 2013

JANS outil et FAQ

Liste de contrôle destinée à garantir la qualité d’un JANS sectoriel

Rapports des pays:

Mozambique 2013   Ethiopie Ghana Kenya 2012   Népal   Rwanda MTR 2011  Rwanda JANS 2012 
Soudan 2013   Togo Ougande   Vietnam

Enseignements tirés des JANS:

Document sur comment méner une évaluation conjointe, 2013    Page Enseignements tirés 

Synthèse des enseignements tirés, 2010

Enseignements tirés des pays : 

Ethiopie Ghana Kirghizistan   Népal   Ougande   Vietnam  Soudan

Autres documents pertinentes:

Rapport sur la Réunion JANS de Hammamet, 2012

Feuille de route for JANS en 2012 

Base de données des cycles de planification 

Tendances de l'aide publique au développement pour la santé de chaque pays, 2000-2010: analyse de l'OMS des données de la OCDE/CAD


More Information

Tools


Results & Evidence