La société civile opère dans un environnement qui maximise son engagement et sa contribution au développement

Performance des pays partenaires

Pour suivre l’engagement de la société civile, les ministères de la santé ont rapporté des informations sur la participation des organisations de la société civile (OSC) dans cinq processus de politique et de planification de la santé : les revues annuelles conjointes ; les réunions de coordination du secteur ; les groupes de travail thématiques ou techniques ; l’élaboration du budget et l’allocation des ressources ; l’élaboration du plan de développement sectoriel de la santé à moyen terme. Ce dernier processus a été mesuré pour la première fois dans ce cycle de suivi.

La participation de la société civile dans la politique de santé et les processus de planification telle que reportée par les gouvernements a continué à être aussi élevée que ce qu’annoncé en 2010/11, à l’exception de la participation dans l’élaboration du budget et l’allocation des ressources, où une diminution de 50% a été enregistrée. Cela a réduit considérablement le nombre total de pays qui ont atteint l’objectif pour cet indicateur (Figure 2 pour les 17 pays qui avaient déjà participé au suivi de l’IHP+).

Performance des partenaires au développement

Les partenaires au développement ont mentionné un appui à la participation des OSC dans les politiques et la planification de la santé dans la plupart des pays. Dans environ les trois quarts des partenariats, les partenaires au développement ont fourni au moins un type d’appui pour permettre aux OSC de participer au dialogue sur les politiques de santé (Figure 15). Cela représente une légère augmentation par rapport aux cycles précédents. Parmi ceux-ci, 63% ont déclaré fournir une aide financière aux OSC, 56% ont fourni une assistance technique et 37% ont appuyé les rôles de lobbying et de plaidoyer en faveur des OSC. Le financement des OSC pour la prestation de services a été exclu de cette enquête.