Des groupes de travail sont établis pour une durée limitée et composés d’experts techniques issus des partenaires du IHP+.

Les groupes de travail actuels pour la CSU 2030 sont les suivants :

1. Groupe de travail sur la gestion des finances publiques

2. Groupe de travail sur le soutien aux pays dans des environnements opérationnels fragiles ou difficiles

3. Groupe de travail sur la viabilité, la transition et le renforcement des systèmes de santé

Voici les groupes de travail qui seront créés prochainement :

4. Groupe de travail sur la redevabilité 

5. Groupe de travail sur le plaidoyer


1. Groupe de travail sur la gestion des finances publiques 

Le groupe de travail sur la gestion financière consiste en un groupe d'experts en gestion financière appartenant aux partenaires de développement et aux pays partenaires de l'IHP+. Il est présidé par Renaud Seligmann, responsable de l’Unité de gestion financière à la banque mondiale.

Le groupe de travail va :

  • Rassembler les connaissances sur les bonnes pratiques pour mettre en œuvre des approches conjointes d'harmonisation et d'alignement de la gestion financière.
  • Synthétiser et diffuser ces connaissances parmi les partenaires de développement et les pays partenaires.
  • Faciliter le soutien à la mise en œuvre de ces approches conjointes d'harmonisation et d'alignement de la gestion financière.

2. Groupe de travail sur le soutien aux pays dans des environnements opérationnels fragiles ou difficiles

Ce groupe de travail a pour mission de préparer des conseils pour la coordination et le renforcement des systèmes de santé dans les pays qui connaissent un environnement opérationnel fragile ou difficile. Les directives auront des considérations spécifiques pour trois cas de figure. Premièrement, une faible capacité dans le système de santé, deuxièmement, l’absence de gouvernement dûment représentatif et, troisièmement, des pays aux prises avec un conflit ou une situation d’urgence. 

Les directives préconiseront et faciliteront l’analyse de situation, la coordination des partenaires humanitaires et du développement, tout en apportant un appui au renforcement des systèmes de santé. Elles seront testées dans deux ou trois pays avec des environnements fragiles ou difficiles. Une première étape est la prochaine analyse des publications sur le renforcement des systèmes de santé, la prestation des services de santé et la coordination entre différents acteurs dans les pays sous tension, avec une synthèse des leçons sur la coordination des partenaires et les interventions des systèmes de santé. Vous pouvez consulter une liste préliminaire des publications pertinentes dans le mandat du groupe de travail ci-dessous.

Mandat (y compris la liste des membres) 

Ce groupe de travail s’est réuni aux dates suivantes :

Comptes rendus des réunions

6 décembre 2016 
21 décembre 2016 
21 janvier 2017 
27 février 2017

3. Groupe de travail sur la viabilité, la transition et le renforcement des systèmes de santé

Tous les pays à revenu faible ou intermédiaire font face à des pressions critiques sur leur système de santé. Certaines de ces pressions sont particulièrement aiguës pour les pays qui font actuellement la transition ou la feront bientôt vers des niveaux beaucoup plus bas de soutien financier extérieur.  

Un principe directeur commun est de maintenir ou d’élargir la couverture réelle des services de santé prioritaires, notamment ceux qui sont actuellement financés par des fonds externes.  

Toutefois, la transition ne se résume pas à canaliser les revenus gouvernementaux pour payer un programme auparavant financé par des donateurs. Elle donne plutôt l’occasion aux pays d’évaluer la configuration de la gouvernance, du financement et de la prestation des services pour garantir la viabilité d’une réelle couverture des interventions prioritaires.

Par conséquent, le renforcement des systèmes de santé (RSS) est au cœur de la réponse à la transition pour maintenir les progrès vers la CSU. 

L’axe des activités de ce nouveau groupe de travail sera de parvenir à un consensus autour des questions et objectifs centraux suite à la transition vers une sortie de l’aide, de définir des conseils et des principes pour les bonnes pratiques et d’étudier les types de réformes et d’investissements requis pour soutenir un processus efficace de transition. Cette réunion consultative initiale identifiera les activités précises qui vont être utiles pour faire avancer le travail et soutenir les efforts collectifs dans ce domaine. De plus amples informations suivront prochainement.

Le Groupe de travail de la CSU 2030 sur la viabilité, la transition et le renforcement des systèmes de santé a tenu sa première réunion en face à face les 30 et 31 mars 2017 à Genève (Suisse).