2 mai 2017

Les OSC étoffent leur groupe

La société civile collabore avec la CSU 2030 pour aider à mobiliser le mouvement

Dans le cadre de la transformation de l’IHP+ en CSU 2030, les OCS jouent un rôle capital dans le renforcement de leur groupe pour un mouvement autour de la CSU qui soit solide, axé sur l’équité et dirigé par la population. 

Grâce à une vaste consultation, les OSC ont mis en place le Mécanisme de participation de la société civile (MPSC) pour les représenter au sein de la CSU 2030. Un groupe provisoire d’OSC avec un secrétariat temporaire opérera jusqu’en décembre 2017, date à laquelle le MPSC deviendra totalement fonctionnel. À l’heure actuelle, un appel à candidatures a été lancé pour des représentants des OSC auprès de la CSU 2030.

Vous pouvez en savoir plus sur la mise en place du MPSC ici : 

Rapport sur le questionnaire relatif à la participation des OSC

Évaluation des mécanismes de participation de la société civile dans les initiatives mondiales 

Proposition relative à un mécanisme de participation de la société civile 

La CSU 2030 et le mécanisme de participation de la société civile

Le MPSC veut renforcer un mouvement large et inclusif pour la CSU, capable d’influencer la conception et la mise en œuvre des politiques et de faciliter une redevabilité placée sous l’égide des citoyens. L’objectif est de doter les OSC d’une voix forte et de contribuer notablement à la CSU 2030, en s’assurant qu’une attention est accordée de manière systématique aux besoins des populations les plus marginalisées et vulnérables afin de ne « laisser personne de côté ». 

« Par le biais du MPSC de la CSU 2030, nous pouvons mener un plaidoyer plus énergique pour la CSU en Afrique », a affirmé M. Itai Rusike, Directeur exécutif du Community Working Group on Health (CWGH) et Coordonnateur de la Plateforme africaine pour la CSU. 

Les difficultés que les OSC connaissent aux niveaux national et international sont néanmoins réelles. 

« Pour accomplir des progrès véritables, suivis et durables vers la CSU, la communauté internationale devra envisager des investissements plus énergiques en faveur du travail de la société civile et des communautés sur le changement politique, la mobilisation des ressources et la redevabilité », a déclaré Mme Rosemary Mburu de Waci Health, une organisation régionale de plaidoyer en santé. 

Pour en savoir plus sur le processus de développement du MPSC, voir ici. 

« Maintenant que tout est en place, le travail réel commence, afin d’opérationnaliser le MPSC et de consolider le groupe des OSC. Nous devons veiller à être légitimes, transparents et organisés de façon à pouvoir offrir notre contribution. Nous devons aussi jouer notre rôle de gardien et conserver notre indépendance dans le plaidoyer et la redevabilité de la CSU 2030 », a noté M. Bruno Rivalan, Global Health Advocates, qui, avec d’autres collègues, a supervisé le processus de consultation et le développement du Mécanisme de participation de la société civile. 

Pour des informations régulières, vous pouvez vous abonner à la liste de diffusion : UHC2030 CSEM Group.


Other News