12 janvier 2017

Projets de participation des OSC aux politiques de santé pour 2016.

Les projets du Fonds d’action pour une politique de santé sont achevés

Les projets du dernier cycle d’allocations décernées aux OSC par le Fonds d’action pour une politique de santé (Health Policy Action Fund – HPAF) ont maintenant été achevés. Ils ont permis à neuf OSC dans neuf pays de travailler pour participer aux processus des politiques de santé. 

Le Fonds d’action pour une politique de santé a été créé en 2009 comme moyen d’aider les organisations de la société civile dans les pays signataires de l’IHP+ à participer efficacement aux processus des politiques de santé à l’échelon national. Il permet d’améliorer l’efficacité de la coopération au développement, grâce à des mécanismes renforcés de redevabilité et à une meilleure coordination. 

À ce jour, l’IHP+ a organisé trois cycles de financement. Le premier cycle, de 2010 à 2012, a soutenu 13 OSC dans neuf pays. Le deuxième cycle, de 2013 à 2015, a apporté une aide à dix OSC dans huit pays.

L’HPAF a fait l’objet d’un examen positif et le bilan des projets ayant bénéficié d’allocations précédentes montre que la participation véritable aux processus politiques et de gouvernance apporte des avantages pour la redevabilité et la transparence.

Ainsi, en Gambie, quatre organisations se sont unies dans une coalition et utilisé un outil d’évaluation rurale participative pour consulter les communautés et déterminer comment elles jugent les prestations sanitaires et quelles en sont les lacunes. Lorsque les communautés sont en mesure d’identifier et d’évaluer les réalités de la prestation de services par comparaison à ce qui a été promis, la redevabilité a plus de probabilités d’être atteinte. Les conclusions faisaient partie d’une campagne de plaidoyer avec des recommandations pour les décideurs sur les priorités de santé des communautés. 

En Ouganda, la Coalition pour la promotion de la santé et le développement social (HEPS-Ouganda) plaide pour un accès élargi à des médicaments abordables. L’HEPS a mené une analyse politique et a recensé les organisations qui travaillent sur l’accès aux médicaments. Elle a ensuite entrepris de construire une coalition pour consolider leurs efforts. Collectivement, elle a fait pression sur le Ministère de la Santé pour qu’il révise les directives nationales sur les médicaments. En conséquence, le Ministère a accepté de collaborer avec la société civile et a mis au point un plan de travail conjoint pour examiner les directives. L’HEPS a déclaré qu’il était important d’obtenir l’adhésion du Ministère depuis le début du projet, en l’associant à l’identification du problème et à la recherche conjointe de solutions. 

 

Allocataires 2016

  • Bénin – Réseau des ONG béninoises de santé (ROBS)
  • Burkina Faso – Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG)
  • Cambodge – MEDiCAM
  • Gambie – The Association of Non-Governmental Organizations (TANGO)
  • Ouganda – Coalition for Health Promotion and Social Development
  • Nigéria – Health Reform Foundation of Nigeria
  • Mozambique – NAIMA+
  • Cameroun – FIS – For Impacts in Social Health
  • Cabo Verde – Plataforma das ONG de Cabo Verde (PLATONGS)

Lisez davantage d’informations sur le Fonds d’action pour une politique de santé ici http://www.healthpolicyactionfund.com/


Other News