De nombreuses parties prenantes doivent être impliquées dans l’élaboration de la stratégie nationale de santé, et pas seulement les professionnels de la planification sanitaire. Les différents partenaires doivent avoir confiance dans le fait qu’un plan est solide et qu’il atteindra les objectifs en matière de santé. 

Cette priorité réaffirmée sera mise en exergue dans un préambule au Pacte mondial de l’IHP+ existant.

L’objectif de développement durable le plus pertinent pour la santé est l’ODD 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge. La cible de l’ODD qui consiste à atteindre une couverture sanitaire universelle est capitale pour garantir une approche globale axée sur les systèmes de santé qui permettra de réaliser les ODD relatifs à la santé.

Aligner pour de meilleurs résultats

Il est très important que les partenaires du développement qui soutiennent les pays adhèrent aux principes de l’efficacité de la coopération au développement. Dans le secteur de la santé, l’engagement et l’adhésion aux principes de l’IHP+ peuvent garantir la coordination et l’alignement. Ils sont en mesure de consolider les systèmes nationaux, ce qui optimise l’utilisation efficace des ressources externes, mais aussi, ce qui est beaucoup plus important, les ressources internes. Tous ces facteurs sont fondamentaux pour réaliser la CSU et les ODD relatifs à la santé. Par conséquent, l’alignement pour de meilleurs résultats demeure la clé de voûte de l’œuvre de l’IHP+. Le renforcement conjoint des systèmes de santé est une contribution essentielle pour veiller à ce que les personnes et les communautés dans les pays en développement reçoivent les services de qualité dont elles ont besoin, sans difficultés financières, et qu’elles bénéficient d’une protection contre les risques sanitaires.

Appel mondial pour une meilleure coordination

Un appel a été lancé au niveau mondial pour une meilleure coordination sur les questions étroitement apparentées du renforcement des systèmes de santé, de la CSU et de l’amélioration de la sécurité sanitaire. Les responsables politiques de l’Allemagne et du Japon, ainsi que les présidents sortants et actuels du G7, ont pris la tête de cette initiative. L’IHP+ est considéré comme un excellent choix pour faire avancer le mouvement vers la CSU et le renforcement des systèmes de santé qui l’étayera. Par conséquent, la transformation possible de l’IHP+ en une Alliance pour la CSU à l’horizon 2030 est examinée dans plusieurs organes, notamment la réunion du Comité directeur de l’IHP+ en novembre 2015. C’etait aussi le sujet de discussion d’une réunion extraordinaire du Comité directeur de l’IHP+ en avril 2016

CSU 2030: Projet de note de synthèse Mai 2016

Les activités d’IHP+ sont en partie financées par le partenariat entre le Luxembourg, l’Union Européenne et l’Organisation mondiale de la Santé sur la Partenariat pour la Couverture Sanitaire Universelle (CSU).

Le « Joint Learning Network for Universal Health Coverage” ou Réseau d'apprentissage commun pour la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) est une communauté de pratique mondiale axée sur l'élaboration d'approches pragramtiques pour atteindre CSU.